Pour les vrais amateurs de Bière

5 Nov

La bière est certainement une des boissons les plus bues dans le monde. Il y en a de toutes les sortes,…. Et pourtant dans la grande distribution, on semble l’oublier.

En effet, les rayons bières sont toujours divisés en 2 : Les gros packaging avec de la bière par pack de 6 à 24 ou même plus. Ces bières là sont de faible taux d’alcool, entre 4 et 6% environ. Et nous avons les bières dites de luxe ou de dégustation.

Du moins c’est ce qu’on essaye de nous faire croire pour flatter le client mais en réalité, il s’agit le plus souvent de bières aromatisées et de bières fortes. Les premières sont des bières d’apéritif ou pour une clientèle soit-disant plus féminine. Les secondes répondent à une demande jeune, qui veut quelque chose pour se saouler vite fait bien fait. Elles sont vendues à l’unité en canettes de 0,5 l et vont de 7 à 9% d’alcool en général.

Le vrai amateur de bière ne trouve évidemment pas son compte dans un tel rayon et on voit souvent des clients étrangers (allemands, irlandais, anglais) très étonnés de ce choix. Avec un peu de chance, on trouve des canettes de Guiness, souvent élue meilleure bière du monde dans des tests. Mais impossible par exemple de trouver la moindre bière allemande, pourtant pays le plus consommateur. Parfois on trouve des bières allemandes Pils, ce qui est une recette tchèque surtout destinée à l’export. Pour les bières belges, il est difficile de trouver de la lambic ou de trouver les bières “normales” des marques comme Duvel ou Leffe, en dehors de packaging importants pour la seconde.

Pour les bières allemandes, cela s’explique par le fait que chaque ville allemande a sa marque de bière (on retrouve le même phénomène au ….vietnam). Ne faisant pas partie d’un grand groupe international, elles sont donc moins disponibles à l’export. Et les bières belges font souvent partie du groupe belgo-brésilien InBev qui ne pense qu’à répondre à la demande la plus lucrative au détriment du vrai amateur de bière de dégustation. Imaginez si c’était la même chose pour le vin et qu’on ne trouvait  que d’infâmes piquettes par pack de 12 ou des alcools forts, en oubliant tous les grands crus. C’est exactement ce qu’il se passe pour la bière et même les brasseries ne proposent que peu de choix dans le domaine. Et cela n’aidera qu’à faire disparaître les spécificités historiques des bières qui sont liées à la culture de leur site de production.

Mais tout cela est à consommer avec votre ami Modération!

About these ads

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s

Follow

Get every new post delivered to your Inbox.

Join 471 other followers

%d bloggers like this: