Gerard Welter : Design made in France

23 Mar

Aujourd’hui à la retraite, Gérard Welter est une figure du design automobile indissociable de la marque Peugeot en même temps qu’une figure du sport automobile. Retrospective sur une carrière parsemée de hauts et de bas.

En effet, rares sont les designers automobiles à être resté dans une seule et même marque. Gérard Welter est de ces exceptions, rentré chez Peugeot à sa majorité pour y faire toute sa carrière jusqu’en 2007. Directeur du style extérieur depuis 75, il va être longtemps en concurrence avec Pininfarina pour définir la ligne des modèles de la marque au lion.

la 604 c’est lui et avec le recul, la ligne n’a pas grand chose à voir dans son échec.

La ligne ne s’affranchit pas encore des codes stylistiques de la Peugeot 504 dessinée, elle, par le studio Pininfarina. Grande, épurée et équilibrée, elle n’a rien à envier aux grosses allemandes de l’époque, si ce n’est sa motorisation.

Nous passerons sur la 305 à la ligne conservatrice et sans grace pour nous attarder sur la 205, considérée comme un de ses chefs d’oeuvre. En effet, elle introduit à elle seule 15 ans de style Peugeot avec sa calandre, ses phares, la plaque grise crénelée sur le bas du pavillon.

Et pourtant, les modèles suivants seront signés par les italiens sauf la classique mais réussie 306. C’est pourtant bien Welter qui trace la ligne de l’Oxia dont le style inspirera la 605.

De l’Oxia à la fameuse 905 victorieuse au 24h du Mans, il n’y a qu’un pas. Il en trace le brouillon, l’aérodynamique et les besoins de refroidissement donnant des modifications de lignes.

Mais Gérard Welter, c’est aussi le Welter Racing, les petites WR et avant cela, la fameuse WM toujours détentrice du record de vitesse dans les Hunaudières.

On retrouve dans la bulle du cockpit le dessin de la première 905.

Les WR de compétitions sont elles aussi très inspirées par un dessin Peugeot : celui de la première 905 puis des emprunts dans le duo RC-Pique/Carreau dont on retrouve aussi quelques traits de style dans l’actuelle RCZ mais qui surtout se retrouvera sur la piste dans les formules de promotion Peugeot.

C’est aussi l’arrivée des feux avant très longs et effilés et de la calandre “bouche” qui deviendra de plus en plus caricaturale jusqu’à la 407  et 407 coupé. Pourtant, Welter a su faire évoluer le style de sa marque fétiche dans la continuité, sans rupture totale avec l’image de la marque, conservatrice. Il y amène des codes qui seront aussi repris par la concurrence ce qui le poussera peut être à les pousser dans des extrèmes.

Maintenant remplacé, on retiendra surtout qu’il est un exemple très rare de fidélité à une marque et que sans lui, Peugeot n’aurait peut être pas survécu, la 205 devant autant à sa mécanique qu’à son style.

 

About these ads

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s

Follow

Get every new post delivered to your Inbox.

Join 468 other followers

%d bloggers like this: