Quand Air France fait trop de zèle avec Israël

17 Apr

L’opération Bienvenue en Palestine a donné lieu à beaucoup de zèle de la part des compagnies aériennes, dont Air France qui a appliqué des directives venant tout droit d’Israel. L’état d’Israel a demandé aux compagnies de refuser l’embarquement à des personnes citées dans une liste sur la base d’une menace terroriste.

Rappelons que l’opération Bienvenue en Palestine consiste en la construction d’une école internationale en Cisjordanie. Air France comme Lufthansa ou Easy Jet, a suivi la demande d’Israel mais est allé un peu plus loin pour une passagère à Nice embarquant pour Tel-Aviv. Comme dans d’autres aéroports, une trentaine de passagers se sont d’abord vu refuser de voler par AirFrance.

Une jeune femme prénommée  Horia était autorisée à s’enregistrer normalement, puis à monter à bord de l’avion. Mais quelques minutes avant le décollage, une hôtesse arrive devant le siège de Horia, et lui demande de venir avec elle. S’étant isolée avec la passagère dans un recoin de l’appareil, l’hôtesse lui pose alors une première question , gênée :

  • « Madame, avez-vous un passeport israélien ? »
  • « Non »

L’hôtesse, dans son talkie-walkie de communication avec sa direction au sol : « Elle a dit non »

  • « Et maintenant, êtes-vous de confession israé.. euh… êtes-vous juive ? »
  • « Non »

L’hôtesse dans le talkie-walkie : « Non également »

Au cours des minutes qui suivent, Horia peut observer les dialogues entre personnels d’Air France, des allers et venues, avant que l’hôtesse lui confirme qu’elle est interdite de vol, évoquant « une situation très complexe ». La jeune femme a eu la sagesse d’esprit de se faire délivrer un procès-verbal, signé de l’employée d’AirFrance, complice malgré elle des coups tordus de sa direction.

Voici ce document récupéré par l’association en question (les patronymes de Horia et de l’employée d’AirFrance ont été rayés)

Citons enfin la lettre envoyée par le premier ministre israelien, Benyamin Netanyahou :

“Cher activiste, nous apprécions que vous ayez choisi de faire d’Israël l’objet de vos considérations humanitaires», commence la lettre. «Nous savons que vous aviez beaucoup d’autres choix. Vous auriez pu choisir de protester contre la sauvagerie quotidienne du régime syrien contre son propre peuple… contre la répression brutale de toute dissidence par le régime iranien et son soutien au terrorisme… contre le Hamas à Gaza, où des organisations terroristes commettent des crimes de guerre en tirant des roquettes contre des civils et se cachent au milieu de la population. (…) Au lieu de cela, continue-t-il, vous avez choisi de protester contre Israël, la seule démocratie du Moyen-Orient, où les femmes jouissent de l’égalité, où la presse critique le gouvernement, où les organisations humanitaires peuvent opérer librement, où la liberté de religion est garantie, et où les minorités ne vivent pas dans la peur. Nous vous suggérons donc de commencer par résoudre les vrais problèmes de la région, et ensuite de revenir nous faire part de votre expérience. Nous vous souhaitons un bon voyage.”

Outre le mensonge sur la situation des minorités arabes ou chrétiennes dans certaines zones d’Israel, de nombreux israéliens de confession juive ont regrettée cette politique de leur gouvernement. Si la dénommée Horia “aurait” pu s’être vue refuser l’entrée sur le territoire israelien à Tel-Aviv, rien n’est moins sur car Air France n’avait pas tous les éléments pour pratiquer une enquète d’immigration d’une douane, chose qui n’est pas de son ressort. Nous pouvons directement comparer cela à la décision de la France d’interdire l’entrée sur son territoire de 6 personnes conviées par le congrés de l’union des organisations islamiques de france (UOIF). Le journal Haaretz (gauche israelienne) rapporte d’ailleurs que 470 personnes sur 1200 n’ont rien à faire sur cette liste d’activistes présumés. Un diplomate français et son épouse ont d’ailleurs eu leur billet annulé par Lufthansa.

Cette impression de 2 poids, 2 mesures est regrettable d’autant plus qu’elle risque de jeter l’opprobre sur Israël dans son entier alors que toute la population israëlienne et même de confession juive ne cautionne pas une telle politique. Que les compagnies aériennes se rendent complice de cela est encore plus problématique, d’autant que cela n’est pas pratiqué de manière universelle avec tous les pays le demandant.

About these ads

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s

Follow

Get every new post delivered to your Inbox.

Join 482 other followers

%d bloggers like this: