Syrie et désinformation

27 Jul

Alors que les combats font rage dans plusieurs villes du pays, nos journaux, télévisés surtout, retransmettent une vision partielle et partisanne de ce qui s’annonce comme un peu plus qu’une simple guerre civile.

La Syrie, depuis l’accession au pouvoir des Assad, est un état où le renseignement et la police ont une grande place. Surveillance de l’information, délation, tout cela était monnaie courante depuis quelques décénies et cela laisse des traces. Ainsi la maîtrise de l’information et de l’internet est un enjeu majeur dans le conflit. Ainsi a-t-on vu les “insurgés” se doter d’une agence de presse officielle, chose très rare dans des conflits de ce type. Elle se charge de diffuser des images au même titre que l’adversaire avec ce qu’il faut de désinformation. Le peu de journalistes qui ont pu entrer dans le pays ont tous remonter le fait qu’ils ne pouvaient recouper les informations librement pour vérifier ce que insurgés ou pouvoir leur donnaient. D’un coté comme de l’autre, les sources sont sujettes à caution.

On s’aperçoit donc que, pour un pays censuré par le pouvoir, les insurgés arrivent très bien à diffuser leurs informations dans les nombreux médias internationaux via tous les sites “à la mode”, qu’ils soient réseaux sociaux ou sites de partages de vidéos et photos. Comment se passe cette diffusion alors ? Il faut y voir probablement l’appui des réseaux d’information arabe comme Al Jazeera (Quatar).

Les insurgés, qui ne disposaient pas d’armes de guerre jusqu’il y a quelques mois, sont passé subitement à l’offensive face à un ennemi qui était censé avoir avions et blindés pilonnant d’innocentes populations civiles. Sur ce dernier point, il est avéré qu’il y a eu une répression sanglante sur les civils. Mais d’où vient subitement cet afflux d’armes bien plus efficaces que les kalachnikov bricolés habituellement et les quelques prises de guerre des déserteurs? De sources sures, des appuis techniques occidentaux sont arrivés sur place tandis que des armes transitent avec les capitaux saoudiens.

Carte L’internaute.fr

En fait, il faut regarder la position géographique du pays. La Syrie est au nord du liban et s’avère un soutien important au Hezbollah. On accuse souvent la Syrie de destabiliser la Turquie, allié des Etats-Unis, par son soutien au PKK Kurde. Mais c’est surtout sa particularité religieuse qui est la clé de ce conflit : Etat à majorité sunnite, il est gouverné par une minorité chiite. Depuis la fin (!?) du conflit irakien, on voit que chiites et sunnites s’opposent. Il faut y voir les deux poles régionaux que sont l’Iran, chiite, et le duo Quatar/Arabie Saoudite, sunnite. Que cela soient le nucléaire iranien et le blocus, la répression de la rébellion chiite à Bahrein ou encore le conflit libyen, tous ces conflits montrent le support tacite des occidentaux à un islam sunnite soutenu financièrement par les régimes pétroliers du golfe. Pourtant, il est difficile de penser que cette domination arrangerait quoique ce soit dans la stabilité de cette zone, ni même pour la liberté des populations. Il n’est donc pas étonnant de retrouver des mercenaires libyens en Syrie auprès des rebelles ainsi que des groupuscules proches de la galaxie Al Quaeda comme certaines images télévisées l’ont montré. D’un état syrien laic, il y a tout lieu de penser que la Syrie basculerait dans un état religieux sunnite, certainement aussi dictatorial que le précédent et surtout bien plus anarchique, destabilisant encore un peu plus la région et risquant d’emporter à nouveau le Liban dans un nouveau conflit.

Le suivisme de l’Europe et de la France en particulier est dans le prolongement de la désastreuse politique internationale de l’ère Sarkozy. Il est temps que la clairvoyance revienne de mise au Quai d’Orsay.

About these ads

2 Responses to “Syrie et désinformation”

Trackbacks/Pingbacks

  1. Scission « IceZine - 23 December 2012

    [...] en partenaires incontournables des nations arabes, avec tout le danger que représente la domination d’une seule vision de l’islam, bien loin de la réalité des textes [...]

    Like

  2. Syrie, Mise à jour de la situation – Syria, update of the situation | Icezine - 7 January 2014

    […] y a plus d’un an, un article décrivait la situation en Syrie. Rien n’a vraiment changé, hélas. (en bleu, les mises à […]

    Like

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s

Follow

Get every new post delivered to your Inbox.

Join 466 other followers

%d bloggers like this: