france

Présidentielle 2012 : Petit cours d’arithmétique à un candidat


Nombreuses sont les approximations de calculs dans tous les programmes politiques et peu de monde se charge de les vérifier. Icezine s’y colle et commence par les fameux 60000 postes dans l’éducation nationale.

François Hollande a chiffré cette proposition à 2,5 Milliards d’Euros sur 5 ans pour 60 000 postes répartis en 12000 par an. Recalculons ensemble.

Un enseignant gagne en moyenne un peu plus de 2000 Euros net (chiffres 2005). Avec les charges et autres frais on doit s’approcher effectivement du coût avancé par M. Hollande, soit 3472 Euros par poste et par mois.

La première année, il embauche 12000 enseignants, soit un coût annuel de :

12 X 3472 X 12000 =  0,5 Milliard d’Euros. C’est effectivement ce qui a été dit lors des débats.

La seconde année, il embauche 12000 enseignants de plus. On a donc  effectivement 0,5 milliards en plus.

SAUF qu’il faut continuer de payer les 12000 postes de la première année ce qui donne 1 Milliard .

Selon le même principe, il y aura 1,5 milliards pour la 3è année, 2 milliards pour la 4ème et enfin 2,5 milliards pour la dernière année….Si l’on présente cela pour un budget annuel, il s’agit bien de 2,5 Milliards/an. Mais la présentation n’a pas été faite dans ce sens.

Au final , et comme l’avait souligné Ségolène Royal lors du troisième débat du premier tour, il faut cumuler le tout et cela donne bien 7,5 milliards d’Euros. François Hollande n’est pas à l’aise avec les cumuls mais il est rassurant de savoir que d’autres sont plus compétents sur l’arithmétique dans son parti. Il reste maintenant à corriger et à préciser en terme qualitatif ce que serait cette mesure.

post-scriptum : nous reviendrons plus tard sur le sujet plus complexe du redoublement.

Une réflexion sur “Présidentielle 2012 : Petit cours d’arithmétique à un candidat

  1. Sur Twitter, j’ai été interpelé par @citoyen75 qui me dit « aucune mesure n’est jamais calculée ainsi,on calcule le coût de la mesure la 1ère année ensuitecela rentre dans le budget général »!
    Vrai et faux à la fois. S’il s’agissait par exemple d’une baisse de recette par réduction d’impôt, ou l’inverse, on calculerait effectivement sur un an, sur la base d’un volume de rentrée estimée pour calculer la productivité. Mais ici, il s’agit d’augmenter la masse salariale ce qui va peser, effectivement, sur le budget général.Mais le poids de cette mesure est calculé sur l’ensemble de l’exercice de la mesure soit 5 ans dans la progression choisie par le candidat Hollande. Si les 60 000 postes avaient été créés en un an, il aurait été possible de dire que cela faisait 2,5 milliards sur la période de la modification. C’est ce que l’on fait par exemple lorsque l’on passe un contrat avec un fournisseur en cumulant l’ensemble des pièces fournies sur la période de fourniture.
    Dans tous les cas, ce qui est certain, c’est que l’on a renchérit de 2,5 milliards la masse salariale (voir la phrase « POUR UN BUDGET ANNUEL, IL S’AGIT BIEN DE 2,5 MILLIARDS/AN ») mais que la mesure « sur 5 ans  » est plus chère. Or l’erreur du PS est de parler sur 5 ans, comme quand François Fillon parle d’économies de 20 milliards sur 2, 3 ans en cumulant les gains. Ce n’est pas ainsi que l’on compte et si on cumule pour les gains, on cumule aussi pour les pertes…..ou alors on ne parle que sur un an.
    Et le sinistre Jack Lang n’a même pas été foutu de l’expliquer à Jean François Copé hier!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s