politique

France : Racisme et Protection animale


En fréquentant les forums et discussions sur les réseaux sociaux sur le sujet de la protection animale, on rencontre de plus en plus de propos racistes qui visent les musulmans, les asiatiques, les noirs, etc…. A se demander si certains défenseurs de la cause animale mesurent la portée de leurs propos.

En effet, lorsque l’on protège les animaux, on se rapproche de l’anti-spécisme, une pensée qui n’est que le prolongement de l’antiracisme. Considérer les animaux comme des frères devrait normalement s’accompagner de la même pensée vis à vis des autres humains, qu’ils soient d’une religion différente, d’une race différente, ….

Oui mais voilà, il semble que tout cela n’atteigne pas ces personnes qui avancent des arguments comme : “Les jaunes mangent du chien et dépècent des animaux vivants pour leur fourrure, les bougnoules sont des sauvages qui égorgent les animaux vivants”. Pardonnez ces termes crus mais ce sont bien ceux que l’on peut lire de plus en plus souvent et sans honte de la part de leurs auteurs. Il y a encore 3 ou 4 ans, c’étaient des sous-entendus alors que maintenant ils sont affichés et brandis mais surtout peu modérés par les propriétaires des sites.

Montrer du doigt les autres “civilisations” est un exemple qui vient d’en haut puisque le ministre de l’intérieur le fait. Alors c’est tellement banalisé que ces personnes oublient que ce sont bien des Européens blancs qui pratiquent la Corrida, qui achètent de la fourrure. Ce sont bien des norvégiens, des canadiens qui tuent des baleines, des bébés phoques. Ce sont bien des français qui mangent des grenouilles, engraissent des oies de manière barbare, pratiquent la corrida, mettent des poulets en batterie, … la liste est longue. Ce sont bien aussi des européens qui exploitent aussi des animaux à fourrure dans des pseudos fermes d’élevage. Ce sont bien des labos occidentaux qui pratiquent la vivisection. Et nous passons sur tout le reste. Manger du chien est anormal ? Et manger grenouilles, cailles, vaches, chevaux est-il normal pour tous les habitants de cette planète ? Dénoncer cela c’est mettre une espèce au dessus d’une autre et donc aller à l’encontre de l’anti-spécisme dont beaucoup se réclament pourtant à travers même des mouvements comme A.L.F. dont ils ne respectent pas les fondamentaux.

Faire une généralité sur un pays, une civilisation, une communauté pour le comportement abjecte de quelques individus est absurde. Si nous faisions la même chose pour tout ce qui nous dérange, nous détesterions le monde entier. Il n’y a que quelques personnes qui s’illustrent par de tels propos, comme ailleurs, car c’est aussi une tendance forte dans les discours “privés” de tous les jours. Sauf que la protection animale est déjà suffisamment mal vue pour que ces personnes discréditent totalement le mouvement de protection animale en donnant ce mauvais exemple et en fournissant encore des prétextes aux détracteurs pour ne pas suivre les avis des défenseurs des animaux. Il n’y a qu’à voir comment chaque déclaration de Brigitte Bardot est suivie de vindictes des “anti-fascistes du dimanche” suite à ses liens avec le Front national.

Si encore une discussion était possible pour pouvoir démontrer que ces positions sont mauvaises, malsaines et erronées… Mais non, le dialogue est hélas impossible, tout aussi impossible qu’avec les “carnivores” qui créent des groupes Facebook pour se moquer des végétariens, ou avec ceux qui moquent les écologistes, les militants de la cause animale… Oh quel hasard, les deux extrêmes se rencontrent sur ce comportement : refus du dialogue et rejet d’une catégorie de personnes ! Si la cause animale doit parfois s’accompagner d’actes “violents” comme la libération d’animaux des laboratoires, elle ne peut progresser que dans le dialogue avec ceux qui sont à convaincre (et qui peuvent l’être). Les dernières avancées sur le sujet le démontrent chaque jour avec un lobbying intense des associations les plus efficaces. Ce n’est donc pas en laissant proliférer le racisme que les animaux seront mieux aidés.

Alors que cela soit clair : Icezine ne tolèrera pas le moindre commentaire raciste où que ce soit si ce n’est pour en démonter les arguments et le dénoncer de la manière la plus forte. Ces personnes n’ont rien à faire dans les mouvements de protection animale si elles ne veulent pas comprendre ce simple fait et ne pas accepter de discuter, ce qui va souvent de pair.

Une réflexion sur “France : Racisme et Protection animale

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s