culture

France : Cachez ce voile…


Hier, un tribunal a confirmé le licenciement d’une employée de la crèche Baby Loup  pour cause de port du voile. Une décision sans précédent qui, en plus d’envenimer un climat social où l’islam est de plus en plus montré du doigt, met en cause la pratique religieuse dans le monde du travail. (in english at the bottom)

English: Hijab-Indonesia Anna Martadiningrat
Hijab (Photo credit: Wikipedia)

Pourtant cette employée n’avait pas une pratique religieuse pouvant interférer avec son activité professionnelle. Elle portait le voile (le hijab pour être précis) depuis plusieurs années comme cela se fait dans de très nombreux métiers. Tous les jours nous croisons des personnes travaillant avec voiles, kippa, turban, croix, etc sans pour autant que cela devienne une gène ou bien que cela ne masque leur visage. On ne pouvait reprocher à cette employée de faire une quelconque promotion de sa religion auprès des enfants, bien trop jeunes pour pouvoir être perturbés par cela. Les juges ont souligné pourtant qu’ils voulaient protéger « leur liberté de pensée, de conscience et de religion à construire ». Selon ce principe, il devrait donc être interdit de baptiser un enfant, car on interviendrait sur leur liberté…! Mais voilà que l’on brandit la « laïcité« .

La laïcité n’a pourtant rien à voir avec l’interdiction du port du voile puisqu’elle garantit l’impartialité vis à vis des religions et la séparation de l’état et des religions. Autrement dit, elle garantirait le droit de chacun à se vétir comme il veut selon ses croyances religieuses par exemple, dans la limite des règles de bienséance. Ce droit à la liberté d’expression de ses convictions religieuses ou politiques a toutefois des limites lorsque les personnes travaillent dans des administrations, des écoles, …. Or ici, la crèche était privée et non publique, même si elle remplit une mission de « service public ».  Certains voudraient l’étendre à la sphére privée mais cette application même ne ferait que gérer plus de conflits. Le bon sens et l’ouverture d’esprit devrait être les deux seules valeurs pour décider des limitations à appliquer. La Cour de Cassation avait dans cette même affaire, souligné que  l’interdiction du voile n’était pas justifiée s’il ne s’accompagnait pas « de prosélytisme, de pression ou de propagande » et, qu’une interdiction générale et absolue n’était pas conforme au principe de liberté religieuse.

Cette décision du tribunal n’est pas définitive car l’employée a décidé de porter cette affaire à nouveau devant un tribunal. Espérons cette fois que les juges verront un peu plus loin que la simple application du droit en pesant aussi les conséquences de leur décision sur la laïcité et sur la liberté d’expression. Je n’ose imaginer si un jour on interdisait le port du voile à la femme de ménage que je salue tous les matins ou bien encore le turban du Sikh qui tient le bazar du coin et qui dépanne si bien,  les kippah des deux messieurs qui font ces délicieuses patisseries orientales qui tiennent presque lieu de service public … aux gourmands.

A noter que le choix de Baby-Loup de se faire représenter par Maitre Richard Malka, avocat de Charlie Hebdo, DSK, ..  donnera aussi du grain à moudre aux extrémistes qui voudraient instrumentaliser cette affaire, celui-ci étant assez porté lui même sur cette pratique d’auto-promotion.

Yesterday in France , a court upheld the dismissal of an employee of the Baby Loup crib because of wearing the veil. An unprecedented decision, in addition to poison a social climate where Islam is more pointed, involves religious practice in the world of work

However this employee had not a religious practice that may interfere with her business. She wore the veil (hijab to be precise) for several years as is done in many trades. Every day we meet people working with veils, kippah, turban, cross, etc. without that it becomes a gene or that it does not mask their faces. She didn’t promote any religion to children, too young to be affected by this. The judges noted, however, that they wanted to protect « freedom of thought, conscience and religion to build. » According to this principle, it should be forbidden to baptize a child because we intervene on their freedom …! But now we waved « secularism ».

Secularism has nothing to do with the ban on wearing the veil as it guarantees the impartiality towards religion and the separation of state and religion . In other words, it would guarantee the right of everyone to dress as he wants according to his religious beliefs , for example , within the rules of propriety. This right to freedom of expression of their religious or political beliefs has limits when people work in government , schools, …. But here , the crib was private and not public , even if it fulfills a « public service » . Some would extend to the private sphere but this  application would handle more conflicts. Common sense and openness should be the only two values ​​to determine limitations apply. The Supreme Court had in that case emphasized that the headscarf ban was not justified if it was not accompanied by  » proselytizing , pressure or propaganda  » and that a general and absolute ban n did not comply with the principle of religious freedom.
This court decision is not final because the employee has decided to bring the case again to a court. Hopefully this time the judges see a little further than the simple application of the law as weighing the consequences of their decision on secularism and freedom of expression. I can not imagine if one day we banned the veil for the maid that I greet every morning or even the turban of the Sikh holding the bazaar area and helps out so well, the two gentlemen who wear kippah and make these delicious oriental pastries that take place almost public service … gourmets.
See also : Peur Voilée

Une réflexion sur “France : Cachez ce voile…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s