liberté

Palestine-France : Nous nous sommes tant aimés – We loved each other so much


En l’espace d’une Semaine, le gouvernement français a réussi l’exploit de fragiliser un pays qui ne pensait pourtant qu’aux vacances. Retour sur cette semaine qui rimerait avec migraine. (in english at the bottom)

Lorsque l’opération de bombardement du gouvernement israelien (j’insiste sur le mot gouvernement) a commencé, des dissensions sont apparues au sein du gouvernement français. Il se dit que LeFoll voulait condamner mais que Hollande a vite rattrapé cela avec son discours du 14 Juillet. Il a déclaré que la France ne devait pas « importer » le conflit israelo-palestinien. Il faudrait lui rappeler, comme l’a écrit l’éminent Pascal Boniface (c’est surement la seule fois où je le citerai sur ce site), que c’est déjà fait depuis longtemps. Avec son ministre de la défense (allez comprendre…) il appellera Israël à de la « retenue »…C’est vrai que dans une guerre, on en use beaucoup, c’est connu. Il y condamna les lancés de roquettes du Hamas…Condamnation qui aurait eu toute sa place sans la … »retenue ». On a également peu entendu de commentateurs et diplomates faire état du rapprochement possible entre le Hamas de Gaza et le Fatah de Cisjordanie, rapprochement opportunément brisé par les bombardements israëliens.

Riot Police assault on the Opera House
En 2009, Déjà…. (looking4poetry )

En France, il y eut la manifestation de Bastille et les incidents de la synagogue rue de la Roquette (ça ne s’invente pas). Pour mémoire, il fut relaté que des manifestants pro-palestiniens avaient assiégés ce lieu de culte, en marge de la manifestation de soutien. En réalité, c’est le groupuscule d’extrême droite juive LDJ (Ligue de Defense Juive) qui vint provoquer les manifestants avec insultes et barres de fer avant de se réfugier derrière un cordon de CRS qui seront plus zélés à intervenir sur les pro-palestiniens, avec des conséquences honteuses pour des innocents. Même le responsable de la synagogue a tenu à rétablir la vérité quelques jours plus tard, ne cachant pas son embarras face à la LDJ. Le mal était pourtant fait puisque le premier ministre Valls, en bon Sarkoziste…. oups, je les confonds toujours, …s’est empressé de réagir et de dénoncer des propos antisémites et à pousser ensuite à interdire la manifestation parisienne de ce samedi.

Oui, Interdire une manifestation, chose extrêmement rare en France, alors même que des manifestations identiques étaient autorisées à Marseille, Lyon, Limoges, …. Les anti-corridas connaissent bien ces interdictions motivées par le risque de violence. Mais le NPA, organisateur de cet évènement, n’avait sans doute pas les bonnes armes pour contrer le ministre et le président de la République…. Qu’importe puisque la manifestation a eu lieu malgré l’interdiction, ce qui montre déjà un laxisme coupable, du point de vue de l’opposition. Mais c’était aussi pour mieux laisser pourrir la situation ensuite. Le journaliste de Libération Willy Le Devin, relatera très bien le déroulement des évènements : Une manifestation pacifiste pendant 1h30; des « militants » un peu plus virulents que les autres; des hooligans venus pour en découdre; des pétards et des drapeaux brulés (une provocation qu’ont regrétée les organisateurs); la réplique disproportionnée et tardive des CRS et la manifestation dégénère en fin de soirée. Il en sera de même le lendemain à Sarcelles ou des individus pourtant identifiables sont venus délibérément menacer la communauté juive à l’issue d’une manifestation pacifiste. La France s’illustre, hélas, en étant le seul grand pays où des violences ont eu lieu.

juifs-et-arabes-united-pour-gaza
par Zeroincondott★

Si on prend le temps d’analyser la gestion policière de ces manifestations en parallèle de toutes les manifestations sociétales qui ont eu lieu ces dernières années, et pas seulement pendant le quinquennat Hollande, il apparait plusieurs choses :

  • La police n’intervient jamais pour maintenir le calme en arrêtant/écartant les individus dangereux, souvent bien identifiés.
  • La police utilise les lacrymogènes à foison pour disperser la manifestation.
  • Lorsqu’il n’y a aucun contact entre les camps opposés, les incidents viennent d’individus extérieurs ou de groupuscules extrémistes proches de l’extrème droite (FN et droite de l’UMP).

La manifestation parisienne, interdite, fut la seule à dégénérer et en d’autre temps, on aurait réclamé la démission du préfet. Une autre manifestation identique est autorisée Mercredi prochain à Paris sous le prétexte que l’organisateur est différent. Mais il est trop tard car le mal est fait en divisant un peu plus ce pays en plusieurs camps :

  • Ceux qui en on marre des « communautarismes », comme ils disent, c’est à dire ceux qui ne voient que des musulmans et des juifs dans cette affaire. C’est la montée du sentiment raciste.
  • Ceux qui sont pro-Palestine et sont sidérés de la position politique de la France et du « 2 poids 2 mesures » vis à vis d’eux.
  • Ceux qui sont pro-Israël et considèrent que la France est un pays d’anti-sémites (rappelons que le terme a été détourné de son sens originel à la fin du 19ème siècle)
  • Les démocrates, les athées, les neutres, les modérés qui ne savent que dire ….Et dont les propos sont parfois largement pollués par les camps vus précédemment.

Il faut maintenant choisir son camp, car les gouvernements successifs n’ont pas su voir la situation intérieure autant que se positionner diplomatiquement. De là à comprendre que la diplomatie a toujours une influence sur la situation intérieure d’un pays, il n’y a qu’un pas… qui ne doit pas non plus faire oublier que la position française sur la Syrie, la Lybie, la République Centrafricaine, L’Irak ou encore l’Afghanistan peut aussi peser sur d’autres sujets, quelque soit la religion des victimes.

GAZA PROTEST
A Chicago, by Ashley Diener

During a single week, the French government has managed to weaken a country that thought more to holidays. Let’s go back to this week.

When the bombing operation of the Israeli government (and I emphasize the word government) began, dissension arose within the French government. Agriculture Minister Le Foll said that he would condemn but president Hollande quickly caught it with his speech of July 14 (traditionnal speech for Bastille Day) . He said that France should not « import » the Israeli-Palestinian conflict. It should be recalled him as wrote the eminent Pascal Boniface (director of IRIS), this is already done long ago. With his defense minister (and not the foreign minister …) he called Israel to « restraint » … It is true that in a war, we use a lot of restraint ! He condemned the Hamas rocket launched … Sure it would have had its place without … « restraint. » We heard less commentators and diplomats to report possible reconciliation between Hamas in Gaza and Fatah in the West Bank, a reconciliation opportunely broken by Israelis bombing.

In France there was the manifestation of Bastille and incidents of the synagogue of rue de la Roquette (it can not be invented). It was reported that pro-Palestinian demonstrators besieged that house of worship, on the border of the event support. In reality, it is the small group of extreme right Jewish JDL (Jewish Defense League, known as terrorist movement in the US) who came to provoke the demonstrators with insults and iron bars before taking refuge behind a cordon of riot police, …A police more zealous to work on pro-Palestinians, with shameful consequences for innocent people. Even the head of the synagogue held to establish the truth a few days later, not hiding his embarrassment facing the JDL. Yet the damage was done because the Prime Minister Valls, in good Sarkoziste …. oops, I always confuse … was quick to react and denounce anti-Semitic remarks and then push to ban the demonstration in Paris, on Saturday.

Yes, To Ban Demonstration, that is extremely rare in France, even though the same events were allowed in Marseille, Lyon, Limoges, …. The anti-bullfighting are now familiar with these prohibitions due to the risk of violence. But the NPA (Extreme right Movement), organizer of the event, had probably not the right « weapons » to counter the minister and the president …. No matter since the event took place despite the ban, which already shows culpable laxity, from the point of view of the opposition. But it was also better to let the situation deteriorate. The « Liberation »‘s journalist Willy Le Devin, will relate very well the sequence of events : A peaceful demonstration for 1:30; somewhat more virulent than other « militants »; hooligans came to battle; firecrackers and flags burned (a provocation that organizers condemned); disproportionate and late replica of Police and demonstration degenerated on late evening. It wasthe same the next day at Sarcelles (Paris Suburbs) where yet identifiable individuals came deliberately to threaten the Jewish community at the end of a peaceful demonstration. France has shown, unfortunately, being the only major country where the violence took place.

If you take the time to analyze these events in parallel all societal events that have occurred in recent years, and not only during the five-year Holland, it appears several things:

  • The police never intervened to keep the peace by stopping / or putting away well identified dangerous individuals.
  • Police use tear gas to disperse the demonstration…without great success
  • When there is no contact between the opposing sides, the incidents came from outside individuals or small groups of extremists near the far right (FN and right of UMP).

The Paris event, prohibited, was the only one degenerate and at other times, we would have demanded the resignation of the prefect. Another similar event next Wednesday is authorized to Paris under the pretext that the organizer is different. But it is too late because the damage is done by dividing the country into several camps:

  • Those who are tired of « communitarianism », as they say, ie those who see only  Muslims and Jews in this case. It is the rise of racist sentiment, a real thing we can hear everywhere, sadly.
  • Those who are pro-Palestine and are stunned by the political position of France and « 2 weight 2 measures » against them.
  • Those who are pro-Israel and consider that France is a country of anti-Semitic (recall that the term has been diverted from its original meaning in the late 19th century)
  • Democrats, atheists, neutral, moderates who do not know what to sayand are not heard …. And whose words are sometimes heavily polluted by the other camps previously seen.

We must now choose sides, as successive governments have failed to see the internal situation as well as to position itself diplomatically. From there to understand that diplomacy still has an influence on the domestic situation of a country, there is only one step … that should not be forgotten either that the French position on Syria, Libya , Central African Republic, Iraq or Afghanistan may also weigh on other subjects, whatever the religion of the victims.

2 réflexions sur “Palestine-France : Nous nous sommes tant aimés – We loved each other so much

    1. I’m not sure there is more protest in France. I saw many protest marchs in Germany this week in Berlin, Köln, Frankfurt, München, ….Of course with many people from Turkey but not only.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s