liberté

Ukraine : #MH17, Un pas vers la vérité ? – A path towards truth ?


Qui se soucie encore du vol MH17 ? Le rapport des experts a conclu à l’utilisation d’un missile. Mais de quelle provenance? Voilà que le Bundestag (assemblée nationale allemande) révèle de nouvelles informations. (in english at the bottom)

Jusqu’à 30 minutes avant que l’avion soit abattu, le vol MH17 était suivi par des Awacs. Lesquels Awacs ont détecté des signaux provenant de batteries anti-aériennes de type SA-3. Or, les SA-3 sont des matériels anciens, réformés depuis 15 ans dans l’armée russe mais encore utilisés dans les anciens satellites de l’union soviétique….dont l’Ukraine. Il y a donc une certitude qu’un système anti-aérien ukrainien avait accroché le vol MH17.

Sachant qu’il n’a jamais été annoncé que les rebelles pro-russes s’étaient emparés d’un tel système mais que l’on parlait d’un autre système de type BUK, il apparaît clair que ce SA-3 était bien ukrainien.

Une autre étude a été menée il y a quelques mois en comparant le cas du MH17 avec celui de la Korean Airlines abattu par un missile russe en 1983. Dans ce cas, l’avion avait été abattu par un missile lancé par un avion de type Sukhoi 15. L’avion était alors à 11000m à une vitesse de croisière similaire au MH17. Il a été établi que l’avion a continué sa descente pendant 10 minutes, ce qui correspond à au moins 20 à 30 km de distance parcourue si justement on compare avec les cas connus d’un avion disloqué à 10000 m. L’impact du missile est donc vraisemblablement 20 à 30 km à l’ouest du site du crash. Même si des poches de résistances pro-russes étaient présentes dans cette zone, il y a de plus forte présomptions à ce que le tire soit ukrainien. Car on voit mal les pro-russe laisser une telle arme dans une zone encerclée par l’ennemi ukrainien.

En 2001, le vol 1812 de la Siberia Airlines avait été abattu par erreur également par l’armée Ukrainienne, alors plus amicale avec le voisin russe. Il s’agissait alors d’un missile S-200, également connu sous le nom SA-5, donc d’une génération légèrement plus moderne que le SA-3 dont on parle aujourd’hui.

Bien sur, ces trois éléments ne sont pas des preuves. Mais les considérer dans les hypothèses ferait sans doute avancer la vérité, quand bien même elle dérangerait ceux qui ont des visées sur les échanges gaziers avec l’Europe, de quelque bord qu’ils soient. Le fait que l’information du Bundestag soit passée discrètement à la trappe ne rajoute que des suspicions de mensonge d’état, à l’image des fameuses armes de destruction massive.

What about the MH17 flight? The experts’ report concluded to the use of a missile. But from who and where? Now the Bundestag (German National Assembly) reveals new information.

30 minutes before the plane was shot down, the MH17 flight was followed by AWACS plane. Which AWACS detected signals from anti-aircraft batteries of SA-3. However, the SA-3 are older hardware, reformed 15 years ago in the Russian army but also used in the former satellites of the Soviet Union …. including Ukraine. So there is a certainty that a Ukrainian anti-aircraft system had hung the flight MH17.

Knowing that it was never announced that the pro-Russian rebel had taken such a system but that there were informations of another system,  BUK type, it appears clear that SA-3 was Ukrainian.

Another study was conducted a few months ago comparing the case of the MH17 with Korean Airlines killed by a Russian missile in 1983. In this case, the plane had been shot down by a missile launched by an aircraft, type Sukhoi 15. The aircraft was at 11000m at a rate similar with MH17. It was established that the aircraft continued its descent for 10 minutes, which corresponds to at least 20 to 30 km of distance traveled so justly compared with known dislocated a plane at 10,000 m event. The impact of the missile is probably 20-30 miles west of the crash site. Although areas of pro-Russian resistance were present in this zone, there are more strong presumptions to Ukrainian. Because it is difficult to understand why pro-Russian let such a weapon in an encircled by the Ukrainian enemy area.

In 2001, the 1812 flight of the Siberia Airlines had also been shot by mistake by the Ukrainian army, then more friendly with neighboring Russia. It then was a missile S-200, also known as the SA-5, so a slightly more modern than the SA-3 generation we are discussing today.

Of course, these three elements are not evidence. But considered in the assumptions would probably advance the truth, even if it would disturb those who have envy on the gas trade with Europe, of whatever kind. The fact that the information of the Bundestag is quite a secret in the medias adds only suspicions of state lie, like the famous weapons of mass destruction.

2 réflexions sur “Ukraine : #MH17, Un pas vers la vérité ? – A path towards truth ?

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s