culture

Monde : #Inégalités – #Inequality for #BAD2014


Les #Inégalités dans le monde sont nombreuses et lorsque le BlogActionDay a choisi ce thème, je me suis demandé par quoi commencer. (in english at the bottom of the post)

En y réfléchissant, on constate que les inégalités sont intimement liées aux systèmes des castes, officielles ou officieuses et à toutes les barrières que l’humain met entre ceux qu’il considère comme « différents ». Bien sur il commence par ne plus se considérer comme un animal, ce qui contribue à tous les mauvais traitements infligés aux animaux d’élevage, aux massacres des troupeaux lors des pandémies, aux tortures que sont corridas, et autres combats mortels entre animaux, à l’utilisation de l’animal comme un objet, comme contrebande, comme outil de tests souvent inutiles.

Malheureusement, l’humain n’est guère plus conciliant avec ses congénères. Il met des frontières et des règles pour empêcher les migrations, ne donnant pas les même droits à ceux qui ne sont pas du même « monde » que lui. Les esclaves sont 30 millions dans le monde et les réfugiés sont autour de 50 millions dans le monde et la plupart sont condamnés à rester dans des camps pendant des années, sans pouvoir obtenir les mêmes droits que les habitants du pays hôte. Mais s’il n’y avait que les réfugiés ! Bien plus proches de nous, les inégalités sont encore une fois liées à notre volonté d’individualisme et de protection de notre caste.

On crée des cercles, entre riches, entre gens d’une même communauté, qu’elle soit ethnique ou religieuse. On considère d’autres comme « intouchables » ou seulement  indignes de confiance, sur la base de réputations, de rumeurs, de on-dits. L’inégalité commence souvent dès le plus jeune age, par l’accès à l’enseignement qui, s’il reste obligatoire, n’est pas égal en qualité pour tous. Ainsi se constituent des enseignements privés, moyennant finance ou même des privilèges géographiques par une concentration d’écoles prestigieuses dans une capitale, où il est difficile de pouvoir venir se loger. Et puis, une fois ce cursus effectué, de nouvelles castes se constituent entre tous ces diplomés. Ils réseautent comme on dit, se donnent les meilleurs postes entre eux sans rechercher forcément les compétences adéquats. Mais celui qui n’a pas eu cette chance, qui en plus n’aurait pas le bon nom, la bonne couleur de peau, le bon sexe ou la bonne religion, sera rejeté du système à moins d’avoir beaucoup de chance ou x plus de talent que ses concurrents…Malheureusement souvent, le « converti » est pire que le « natif » et oublie d’où il vient, recréant à son tour le système dont il aurait a été ou aurait pu être victime.

L’humain me direz vous ? Positivons et gageons que ce n’est qu’une partie de l’humain car d’autres font tout pour les gommer, ces inégalités, déplacent des montagnes, parcourent le monde, brisent des tabous et enfoncent les obstacles. De grands hommes, tels Gandhi, Mandela, n’ont pas réussi à briser définitivement ces barrières entre humains, ces castes, même s’ils ont réussi de grandes choses. Est-ce seulement le rôle de leaders ou ne peut-on pas à notre niveau, s’interroger sur ce qui nous empêche tous les jours d’aller un peu plus vers l’autre, vers la solidarité, l’égalité? Si nous sommes tous différents individuellement dans de petits détails, nous sommes pourtant si semblables et surtout si forts quand nous sommes unis. Et pour en revenir à l’homme-animal, ou l’animal-humain, il faut aussi parvenir à admettre que l’humain, sans l’animal, ne serait rien et que ce n’est pas en massacrant QUOTIDIENNEMENT 8 milliards d’animaux, que cela va s’arranger. Le « vivre ensemble » que l’on nous rabâche comme une formule magique, commence par là, par revoir notre vision de la position de l’Homme sur cette planète, cet environnement fini dont nous tarissons les ressources.

Car outre les être vivants, l’exploitation des ressources de cette planète et ce qui en est produit continue à construire des inégalités. Il en va ainsi de l’eau, inégalement répartie et que l’on contribue de plus en plus à polluer ou à utiliser abusivement. Il en va ainsi des ressources minières qui créent de véritables esclavagismes et déclenchent des conflits. Il en va ainsi des climats qui changent sous notre influence mais qui changent aussi la vie de milliards d’animaux et d’espèces vivantes. Là encore, ces inégalités sont accrues par le fait que l’homme croit être propriétaire à lui tout seul de ces privilèges du sol. Et cette révolution de pensée est certainement la plus essentielle et la plus difficile. Il est dont d’autant plus urgent de commencer maintenant.

The#inequality in the world is so huge and when BlogActionDay chose this theme, I wondered where to begin.

After thinking about it, we can see that the inequalities are closely linked to caste systems, formal or informal, and all barriers that humans put between those he considers « different ». Of course it starts with him, who he no longer considers himself as a pet, which helps all the mistreatment of farm animals, the killing of livestock during pandemics, torture such as bullfights, and other deadly fighting between animals, the use of the animal as an object, as contraband, such as tool for often unnecessary tests.

Unfortunately, humans are not more conciliatory with other humans. We put boundaries and rules to prevent migration, not giving the same rights to those who are not of the same « world » as us. Slaves are 30 million worldwide and refugees are around 50 million worldwide and most are condemned to remain in camps for years, unable to get the same rights as the people of the host country. But if there were only refugees! Much closer to us, inequality once linked to our commitment to individualism and protecting our caste are even.

Circles are created, betwen richs, between people of the same community, whether ethnic or religious. Considering others as « untouchables » or just untrustworthy, based on reputations, rumors, or whatever it is… : Inequality often begins at an early age, through access to education which, if still required, is not equal in quality for all. Thus offer private lessons, for a fee or even geographical privileges by a concentration of prestigious schools in a capital city, where it is difficult to be able to live. And then, once completed this course, new castes are built among these graduates. They are « networking » as they say, will give themselves the best positions without necessarily seeking the appropriate skills. But the individual who has not had the opportunity, which in addition would not have the right name, the right color, good sex or good religion, will be rejected from the system unless he has a lot of luck or x more talent than its competitors … Unfortunately often the « convert » is worse than the « native » and forgets where he comes from, and is recreating the system he would have been or could have been a victim.

The human you say? Lt’s be positive and we can expect that this is only a part of the human because others are doing everything to erase these inequalities, moving mountains, travelling the world, shattering taboos and breaking down the barriers. Great men like Gandhi, Mandela, were unable to break the barriers between humans finally, these castes, even if they were able to do great things. Is it just a job for leaders or can we do something at our level, to question what keeps us going every day a little closer to each other, to solidarity, equality? If we are all different individually in small details, yet we are so similar and especially so strong when we are united. And getting back to the human-animal or animal-human, one must also admit that human, without animal, would be nothing and that is not massacring DAILY 8 billion animals, it will work better. « Living together », we hear often as a motto, start there, by reviewing our vision of the place of mankind on this planet, this finite environment that we use more and more resources.

Beside living beings, exploitation of the resources of this planet and what is produced continues to build inequalities. This is the case of water, unevenly distributed and that we contribute more to pollute or overuse. This is the case of mineral resources that create real esclavagismes and trigger conflict. This is true for climate changing under our influence but also changing the lives of billions of animals and living species. Again, these inequalities are compounded by the fact that the man believed to be the owner on its own of soil and privileges. And this revolution of thought is certainly the most important and most difficult. So it is more urgent to start now.

3 réflexions sur “Monde : #Inégalités – #Inequality for #BAD2014

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s