France : Allez, on supprime l’assistanat !


Translate in english

Il y en a toujours, en France, pour se plaindre du nombre « d’assistés ». Et si justement on faisait un peu de fiction et qu’on supprimait TOUT assistanat.

Autant commencer par donner l’exemple et supprimer celui qui concerne les partis politiques. Fini le remboursement des frais de campagne et finies les déductions fiscales qui aidaient à recevoir des dons. Autant dire que le paysage politique serait grandement modifié. En plus les élus ne sont plus remboursés de leur déplacement, n’ont plus de logements de fonction et ont vu leurs salaires indexés au salaire moyen du pays. Et pour relater tout ça, aurait-on encore une presse une fois les aides supprimées ? Pas si sûr. Nous aurions déjà enterré L’Humanité, Libération, Le Monde et le Figaro, avec les hebdos l’Express, le Point et l’Obs.

Mais on va commencer par le début : Suppression des allocations chômage et en corolaire, du Smic puisque c’est donner trop à des gens qui n’en méritaient pas tant, n’est-ce pas ? On verrait alors une diminution des salaires dits d’accès à l’emploi, le développement de petits boulots. Mais comme en plus on a supprimé les fameuses « charges » (comprendre cotisations), ce n’est pas perdu pour tout le monde. Si cela aurait pour effet d’éviter de travailler au noir au départ, il reste tout de même quelques impôts pour payer les infrastructures….Ah non ? On me dit que ça sera le principe de l’utilisateur payeur. Un système de paiement au kilométrage roulé, par exemple. On réfléchira à deux fois avant de partir en week-end, en vacance ou en clientèles pour les VRP. On supprime aussi les retraites chapeaux (voir plus loin), golden parachutes et les tickets de présence dans les conseils d’administration qui constituent des assistanats de caste.

Qui dit suppression des cotisations, dit aussi suppression de la sécurité sociale, du subventionnement des médicaments, des médecins, etc…. Enfin nous paierons le vrai prix et chacun sera libre de verser une part de son salaire à une caisse privée qui aura son propre réseau de médecin. Oups, comme tu n’as pas de boulot, donc pas de revenu, donc pas le droit de te soigner alors que justement tu as plus de chance d’être malade en ayant ni logement, ni de quoi te nourrir correctement il te reste à sombrer dans l’illégalité pour survivre (est-ce bien utile puisque tu ne mérites pas d’être sur terre …). L’augmentation de la criminalité ne pouvant être combattue par une Police qui n’a plus les moyens, c’est chacun qui se barricade, fait appel à des polices privées, des armes. Les quartiers se ghettoïsent.

On aura bien sur supprimé les subventions agricoles et l’agriculture française disparait peu à peu. Tout est importé et on ressent beaucoup plus la spéculation sur les matières premières et sur les denrées agricoles. Se nourrir devient vraiment plus difficile avec les prix qui jouent au yoyo. Comme il a été inscrit dans la constitution que l’assistanat est interdit, le gouvernement ne peut pas compenser ces fluctuations de prix pour les ménages les plus pauvres. L’eau a vu son prix exploser dans les régions sèches ou polluées. Il faut bien compenser les frais auprès des compagnies privées à qui on a vendu la licence pour équilibrer les comptes. Tous les secteurs d’activité aidés face aux concurrences des pays émergeants ont disparu. L’industrie manufacturière est aux abonnés absents. Il reste les services, sauf ceux à la personne. Et comme les cotisations retraites ont disparu et que c’est à chacun de verser selon ses possibilités dans une caisse privée, les personnes agées n’ont plus les moyens d’être aidées ou d’aller dans des maisons de retraite privées. Les retraites chapeaux ayant disparu, il conviendra aux patrons de verser plus dans leurs caisses de retraites privées pour maintenir leur revenus. Pour les actifs, les CE ont disparu car ils constituaient une forme d’assistanat. Finies les vacances à bas prix, les achats et loisirs subventionnés par les CE, toutes ces petites réductions bien pratiques ainsi que les aides d’avocats et juristes que proposaient certains.

Et puis pour les études, pas question de créer des bourses, même au mérite. C’est de l’assistanat aussi, souvenez-vous. Pauvre tu étais, pauvre tes enfants seront puisqu’ils n’ont plus accès aux études supérieures, trop couteuses. Déjà, se payer les livres en primaire et secondaire est impossible. Alors on travaille sur des photos de pages sur son vieux téléphone, si on peut encore s’en payer un. Il reste alors l’expatriation mais où ? Les frontières et les quotas étant de retour dans cette Europe qui refuse aussi l’assistanat, l’Eldorado chinois ayant déjà sa main d’œuvre qualifiée, il ne reste pas beaucoup de solutions. D’autant que les passeurs vers les pays émergeants se font grassement payer. Un Européen reste moins attractif qu’un africain ou un sud-américain.

L’associatif a disparu avec la fin des déductions fiscales. Plus d’assistanat autorisé = interdiction de toute association d’hébergement, ou apportant un service normalement rémunéré. Seul le coaching est toléré. Il y a même du coaching de coach, c’est dire. Et pour aller voir son coach, inutile de penser aux transports en commun. Il n’y en a plus de publics et ceux aux mains des privées ont vu leur prix croitre ou leur qualité diminuer pour ne conserver que les lignes rentables. On revient finalement à la marche à pied, au vélo avec pour les plus aisés l’assistance électrique.

Alors on arrête là ? Fiction ou réalité ? ça ne vous rappelle rien ?

ps : Ah on me dit aussi que sur ce principe, on pense à réévaluer la variabilité des taux des prêts pour mettre tout le monde sur un pied d’égalité. Fini le on ne prête qu’aux riches.

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s