France, Europe, … : La guerre (civile) est déclarée


Translate in …what you want

Non, pas celle qui tue par des balles ou des bombes. Celle là est plus sournoise. C’est celle qui consiste à cacher les réalités, mentir, piétiner des héritages sociaux gagnés dans le sang. C’est la guerre civile entre castes et classes qui s’installe aujourd’hui partout en Europe et même plus généralement dans les pays riches…

Elle a toujours plus ou moins existé, mais depuis la crise de 2008, elle a repris sa violence aveugle. Le but est bien de diviser, pour que la caste supérieure règne. Aussi voit on tous les jours des discours et décisions qui conduisent à la division. C’était évident en France sous Sarkozy. C’était le cas dans une Allemagne à plus de deux vitesses… C’est plus sournois sous Hollande, celui ci reproduisant ce qu’il avait fait lorsqu’il dirigeait le PS : Diviser les courants, attiser les jalousies, utiliser le clientélisme comme une arme pour conserver le pouvoir.  Un des premiers signes, bien que positif pour beaucoup, fut la décision dite du « Mariage pour tous » qui a contribué non pas à unifier une société déjà bien abimée par les années précédentes, mais à créer un sillon profond dans le pays. De ce sillon, nous voyons émerger des graines de haine qui n’attendaient que cela.

Non seulement a-t-on vu des religieux de tous bords vouloir décider sur la vie privée des homosexuels, mais ce qui étaient alliés sur ce sujet s’opposent tout aussi vivement entre eux sur les autres thèmes de société abordés. Les portiques routiers (initié sous Sarkozy) ont semés la zizanie entre le régions qu’on a encore ravivé par un découpage régionale. La loi Macron, vaste fourre-tout aussi incohérent qu’injuste et d’un conservatisme ahurissant, a consisté à opposer les métiers les uns aux autres, à attiser encore des jalousies. Maintenant c’est le code du travail qu’on brandit de manière éhontée, faisant croire à une complexité alors qu’il s’agit plus d’imprécision coupable. On a détruit déjà les prudhommes, discrédité les syndicats (qui n’avaient pas besoin de beaucoup d’aide pour cela d’ailleurs), et tant d’autres avancées sociales gagnées par nos ancêtres, dont ceux qui me sont chers, sur des barricades souvent au prix du sang. Et pendant ce temps, on fait peur à coup de dizaines d’émissions sur l’action de la police, la gendarmerie. Pendant ce temps on montre de dizaines d’émission de vide greniers, garages et saisies montrant comment on peut se faire de l’argent sur la misère. Venues des Etats-unis, on ne tardera pas à les voir en version française, comme The Apprentice qui glorifie le fait de « tuer » son voisin pour survivre (même si le succès ne sera pas au rendez vous dans une France hypocrite sur ce sujet).

Le sujet des migrants, qui concerne aujourd’hui toute l’Europe, est symptomatique. Alors que tout le monde voulait jeter la Grèce comme un SDF du continent, voilà que l’Allemagne se redécouvre une conscience collective, choquée enfin par une photo, mais aussi par une montée de l’Extrème droite. Cette montée de l’extrême rappelle celle des années 30 et traumatise encore nos voisins. En France, le sujet divise plus, fait ressortir les fascistes du coin de bois, ou du comptoir, à coup de fausses informations, détournements de photos. Oui c’est la guerre de la désinformation, une guerre de tous les instants où des snipers des réseaux sociaux agissent en toute impunité. Rares sont les courageux à partir à l’assaut de ces bastions de trolls digne de la forteresse de Sauron ou Saroumane.

Face à tout cela, je pensais rester en retrait, contempler le désastre à venir. Beaucoup le font, pensent que le seul vote suffira. Naïfs ! C’est bien avec les armes de ces ennemis qu’il faut combattre. Et si les fachos parviennent à s’unir momentanément, s’ils trouvent des alliés de circonstance dans une droite aux abois, ne nous leurrons pas : Eux aussi sont divisés au fond, ne pensant qu’à eux et pas à leurs semblables. Tenez, il suffit de voir sur le sujet du libéralisme économique, combien les ultra-libéraux ont un discours décousu et incohérent. Il faut aller au front, les mettre devant leurs incohérences, démonter leurs arguments, montrer leur refus de répondre à nos arguments, les détruire, saper leurs forteresses de mensonges qui s’insinuent sinon dans la société. Tout cela est sans fin, le rapport de force n’étant pas en faveur de la vérité, de la solidarité, de l’union.

Ce blog moribond n’est sans doute pas le meilleur lieu pour le combat. Il se livre aujourd’hui un peu partout. En apparence, c’est sur Facebook ou Twitter par l’image plutôt que par les mots. C’est aussi dans les médias de masse que sont télévisions et radios à travers des talk-show biaisés. Il est alors difficile de développer des contre-arguments dans des formats qui ne s’y prêtent pas. Et pourtant, il faut proposer au maximum ces arguments, utiliser les faiblesses des moteurs de recherche dominants, faire du visuel de l’immédiat, une sorte de contre-propagande à la haine. La guerre est bien déclarée et si on ne sera pas vraiment tué en la faisant, c’est bien en ne la faisant pas qu’on risque de mourir à petit feu.  J’en serai encore, sous quelque forme que ce soit, sous quelque identité réelle ou virtuelle…

Advertisements

2 réflexions sur “France, Europe, … : La guerre (civile) est déclarée

  1. excellent billet

    oui, nous sommes en rogne face à tant de bếtise, de haine et de peur, montés les uns contre les autres que nous sommes par la minorité qui a le pouvoir et nous prend pour des gogos.

    nous sommes les 99% brutalisés et manipulés par les 1%

  2. Excellentissime je dirais car c’est exactement ce que ressentent la majorité des français…. mais qui ont peur de bouger, alors que nous pourrions donner une magistrale claque à ces 1% et faire fléchir l’UE

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s