politique

Monde : Le nombrilisme, une valeur partagée


Translate

Quand j’observe les réseaux sociaux et ce qui capte l’attention de mes concitoyens, je constate à quel point tout ce qui se passe ailleurs qu’en France est totalement ignoré. Ce nombrilisme et ce repli sur soi est pourtant dangereux.

J’entends déjà la réponse « On a déjà assez à faire en France…. ». Oh c’est vrai qu’il y a déjà pas mal de problèmes en France et d’ailleurs, sur le problème des « migrants », réfugiés, ou quelque soit le mot employé, on voit bien que la provenance de ceux ci est ignorée. Pour beaucoup, ce sont des envahisseurs, voir même des profiteurs, alors qu’il n’en est rien, pas plus que les précédent flux migratoires qui ont construit le monde d’aujourd’hui ou même d’avant hier. Comprendre ce qui se passe, c’est comprendre celui qui vient chercher refuge, c’est comprendre ses réactions, ses traumatismes, ses habitudes.

On raille souvent les américains pour leur manque de culture, le fait qu’ils ne savent pas situer un pays sur une carte, ne connaissent pas les capitales. Mais regardons nous un peu en face ? Est-ce que l’on est vraiment mieux? A lire les copies du brevet, on trouve des aberrations du même genre. A écouter les discussions de machine à café ou de bar, ce n’est pas mieux. A regarder les candidats de jeux télévisés, on tombe de l’armoire. La curiosité amène la culture mais la curiosité disparaît. Que cela soit internet ou la télévision, on prend de l’information centrée sur soi, sur son pays. Ce n’est pas que la France, c’est général. Entre un JT géo-centré sur la France et qui explique peu des enjeux des conflits, un jeu télévisé débilitant, un talk-show pipi caca et une série tv, plus beaucoup de publicité, il y a peu de chance d’avoir du temps de cerveau disponible pour autre chose.

On peut qualifier tout cela de nombrilisme dans le sens où l’on se soucie peu du voisin mais de soi, où l’on se soucie peu de la France mais de sa région, de sa ville, où l’on se soucie peu de l’Europe mais de la France. La France a peur de l’étranger, du monde et se regarde encore comme il y a 50 ans. En ne se voyant qu’elle, elle ne comprend pas le monde et donc ne s’y adapte pas. Oh, il n’y a pas que la France, évidemment…L’Allemagne agit ainsi, l’Angleterre, la Hongrie, et tant d’autres encore en ces temps de crise. Nombrilisme et nationalisme vont souvent de pair. Et de ce fait, il devient difficile d’aborder des sujets géo-stratégiques, de parler de l’état du monde, des enjeux de demain, des risques des conflits. Cela n’intéresse personne. J’en veux pour preuve les stats de mes sujets sur Icezine :

  • Coller à l’actualité médiatisée = succès assuré.
  • Parler d’un conflit où la France s’implique = succès mitigé.
  • Parler d’un problème géo-politique où la France n’est pas = gros bide

Ce manque de curiosité pour ce qui est lointain devrait pourtant être combattu très tôt. Mais avec un enseignement vers le conformisme, ou qui n’encourage pas à l’originalité, on n’aide pas à développer la curiosité. S’il n’y a pas la petite étincelle qui la stimule, elle risque de ne jamais faire partie de notre vie. Mais il y a aussi le goût de l’aventure, ou pas. Il se forge peut être à travers des lectures, des héros, en même temps que par l’éducation des parents. Mais je m’égare. Sans doute parce que, avec les apprentis que je rencontre chaque année, je vois ceux qui sont curieux et ceux qui ne le sont pas. Je vois ceux qui vont s’intéresser à autre chose que ce pourquoi ils sont là et ceux qui se contenteront du minimum. Je vois ceux qui baissent la tête en se regardant le nombril et ceux qui s’évadent et sortent du cadre.

Ce débat de proposer des sujets qui intéressent moins plutôt que du convenu, je l’ai eu lorsque j’étais rédacteur dans un webzine… Effectivement, on peut s’évertuer à parler de ce qui se passe à l’autre bout du monde, si le lecteur ne vient pas chercher cela, il ne lira pas. Mais en ne lui servant que ce qu’il vient chercher, rien ne change. A l’opposé, je voyais que les chiffres de vente du Monde Diplomatique étaient à nouveau en progression. Ça veut donc dire qu’il reste une frange de la population intéressée par autre chose que ce qu’on lui sert à longueur de journée. Le paradoxe est bien d’entendre ceux qui parlent de croissance et de progrès, nous pousser à ne pas être ouverts et aventureux. Le problème n’étant pas franco-français mais profondément humain, ce trait de caractère explique aussi bien des choses dans un monde qui se replie sur lui même.

8 réflexions sur “Monde : Le nombrilisme, une valeur partagée

  1. aussi « Courrier Int. » connait une bonne diffusion, intérêt (/Monde Diplo.) mais serait-ce pour y lire qql appréciation de l’étranger à notre (français) endroit ? qu’importe, ni le crois comme principal motif.
    Curieux certes, d’aucuns plus que d’autres (de tout temps) alors l’Education.. ses hauts et ses bas.. je pense qu’on était plus cultivé (gnl) au début du 20° siècle, l’instit: un métier en plein essor (qui a nourri les tranchées mais autre sujet) juste de voir les cahiers de mes grands pères, d’origine modeste, et même, plus près la ‘littérature’ jeunesse, Tintin (Hergé)
    bien sûr (?) qql approximation ! Jules Ferry et les bons sauvages (aussi Hergé) l’époque comme excuse ? ou relief & reliquat d’une pensée judéo chrétienne..
    il n’empêche au jour d’aujourd’hui (oui ça fait bcp !) quelle excuse avons nous devant ce ‘chantier’, ce déchet, résidu éducationnel.. les moyens de diffusion, propagation et du savoir (et avions) font florès.. (avion, tgv.. un idéal d’urgence.. *lequel ?!) ne serait-ce pas les plus défavorisés (pays) qui rattraperait qql retard (?)
    Nous.. tout occupé à *engranger et compter.. sinon des futilités tel que le nrb de marches à la Tour Eiffel, le combientième prèz des Us (yes, ça ils aiment bien !) ..je l’ignore,

    perso, j’ai retenu des mes années catéchisme « on est tous frère » comme une évidence, un truisme..
    à l’origine, la peur du noir (obscurité; ses dangers etc.) semble naturel, n’y avons nous pas remédié..
    aussi, la plupart des étrangers (conquistadors, aventuriers, colons etc.) furent dans leur majorité, bien accueillis,
    j’ajouterai, nous sommes dans une période calme, sans conflit (ma génération ne s’est pas battu) je vois, par ex. comment nous choyons (trop plein d’affection ? rien ne le contrariant..) nos animaux domestiques.

    Même s’il est ‘normal’ d’avoir plus d’intérêt, de ‘curiosité’ pour ce qui touche notre proximité (faits divers dans le canton, son équipe sportive..)
    je ne peux Que constater: la trouille Est une nature, une caractéristique de la personnalité, qui sera attirée (refuge) par un discours ferme et autoritaire /suivez mon regard..
    pour quel résultat ??
    évidemment l’enseignement, instruction, initiation (…) sont bien plus profitable !
    que n’importe quel réquisitoire comminatoire (ou pourquoi pas la psychiatrie ?)

    ps, mon vrac et chni habituel.. dans l’tas (me suis-je appliqué?) vous trouverez bien la sortie.. Cheers

  2. me serais-je trompé de sujet.. qu’importe, je vais ramener-à-moi (!)
    je, j’ai tjs dit.. 3 substrats, essence-matière « dépasse mon agacement » crispation, patience..
    les femmes & les enfants: x abus ! déni, exaction..
    et ‘la liberté de penser’.. être enfermé ! pour elle (option: torture) alors la seule assoce, fédération où je participe avec constance et application (depuis 92) la FIDH
    et, aussi un « no comprendo » le nombril échappant à son format initial: hypertrophié..
    vanité , arrogance, morgue et insolence bouscule, piétine « l’autre » par un-intérêt que je qualifie de syndrome ‘Robinson Crusoé’ ..je suis (le) seul! sur Terre /toi ta gueule,
    /exception: le pilote (le boxeur, par ex. etc.) au départ d’une course ..sans qql orgueil, le sportif n’accède à aucun podium (vive le sport !)

    1. Ah mon ti suisse, ….en double. Et en plus avec ce qu’il faut pour comprendre😉
      Je ne pense pas que c’était mieux avant (c’est Cyrille Borne qui va m’engueuler :p )… Juste que l’on apprend d’autres choses, différemment, avec des oublis sans doute. Mais nos aïeuls connaissaient un monde très différent, encore colonisé et on garde toujours des traces de cela aujourd’hui. (ok, en Suisse, ça le fait moins…). Le paradoxe est qu’avec les moyens d’informations, de culture que l’on a sous la main, on a l’impression d’un manque de curiosité. J’aurais révé d’avoir internet en étant jeune et pourtant quand je vois ce que l’on en fait, je crie au gachis. Mon coté vieux con, sans doute😀
      Dès la primaire j’adorais farfouiller dans les bibliothèques, m’évader ainsi. D’autres préféraient des loisirs plus normaux, je ne sais pas. C’est aussi une question de caractère qui prend plus ou moins le dessus sur les mauvais cotés humains (que j’ai autant que les autres, bien sûr).

      Je me demande au fond si cet article n’est pas plus à sa place sur l’Iceblog.free.fr (où il est aussi) qu’ici car on sort de l’aspect politique ou géo-politique.

      1. (j’ai échappé, disons que ma curiosité fit une exception: pas connu la seringue, à part celle de l’infirmière bien sûr) ..pour dire: ado je me serais shooté ! à Wiki ! et autres ..
        vin diou l’outil !
        et pour un môme curieux, ..j’te raconte pas !
        ah manger du bouquin, ..Hermann Hess (ou Lorca/etc.) je veux dire: qui invite au voyage ! et quel trip ! en plus d’x aventuriers, no fiction.. terre, mer, évasion ! (Papillon du bagne..)

        oui, c’est ainsi (?) tjs eu des moins frileux je suppose, attirés à la fenêtre (était-ce par Peter Pan ?) pour un monde d’Alice et de merveilles, peinturé Dorian Gray.. et en-vie

        zut, j’étale.. non, il n’y a pas d’âge (!) tjs! demander la route au piéton croisé, à contrario du pote: « t’inquiète on va trouver » ..ni inquiet ni envie de ‘tourner’ !
        exemple neuneu..
        pourquoi dit-on le curieux singulier.. (ça semble banal !) soucieux et original, étonnant et spectateur, surprenant ! de l’appétit.. car la nature, dans son général, n’est-elle pas insolite, belle, extraordinaire.. aussi désir et d’apprendre, connaitre et secret,
        ça fait même pas mal !
        évidemment dans ce schéma, peu de place pour de la race humaine, ..vanité, politique, fric.. oui on peut dire ‘de tout temps’ (aussi nous fait une belle jambe)
        Dieu du-chapeau comme prétexte à l’occase, il marche tjs ce bougre,

        une louche d’appréhension et aussi dédain chez le pusillanime (dirait Djamel D !) affres et répulsion, ..rien d’engageant, qui en voudrait chez soi !
        absolument Pilg, de l’éducation ! -n’a t-on pas les püt#* moyens !? le mot, son poids, sonnant et trébuchet est faible.. pour la confiance, on fera avec ce qu’on a (appelons le ‘marché’)
        yes, pour et de l’éducation, nous sommes pourtant armés n’est-ce pas.. je vois, mon avis, en politique, là de tous les jours, elle n’est pas dans bcp de programme.. au programme de bcp de parti, une autre histoire /je ne connais pas ton blog.5.0, bonne soirée

  3. J’accepte ton opinion sur le nombrilisme, je la partage. Et oui, c’est propre à l’être humain. Tout comme le manque d’ambition, de curiosité (sauf maladive – merci la télé-réalité, forme de commérage télévisuel), d’altruisme, etc.

    Par contre, je n’aime guère l’idée de taper sur notre pays et ses habitants, histoire d’avoir un bouc-émissaire tout trouvé. Au lieu de les fustiger, dialogue. Et s’ils restent hermétiques à la main que tu leur tends, ba tant pis! Tu auras eu le mérite d’essayer🙂

    PS : je fais sûrement partie de la minorité qui lit tous les sujets que tu traites, néanmoins je tenais à le signaler🙂

    1. si tu lis attentivement, je dis « Oh, il n’y a pas que la France, évidemment… » ou encore « Le problème n’étant pas franco-français mais profondément humain »… donc je tape plus sur l’humain que le seul français mais sans doute n’ai-je pas su tourner correctement cela….

      Et puis merci de lire tout, même les pires choses :p

      1. J’ai bien noté, dès ma première lecture, la nuance que tu as glissé dans ton texte. Tu as effectivement élargi à d’autres pays voisins. Malheureusement, celle ou celui qui lit en diagonale ne retiendra de ton article qu’un énième coup de gueule contre notre pays😉

        Les pires choses, les pires choses, c’est vite dit!😀

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s