france

France: L’autre fable de la République que l’on ne raconte pas


Lorsque j’ai découvert les premières images des incidents de la place de la République, des indices m’ont immédiatement fait penser à un odieux montage. Les images ne montraient pas ce qui se passait entre la manifestation pacifique et la fin des incidents quand la Police en tenue anti-émeute dégage les lieux.

Car pour comprendre comment une manifestation dégénère, il faut se remettre déjà dans le contexte. Le contexte est celui d’un état d’urgence où l’arbitraire a trop souvent été la règle pour viser des milieux écologistes, anarchistes, et non pas seulement terroristes. La pression était déjà mises pour qu’un règlement de compte ait lieu si dérive il y avait. Alors effectivement, interdiction a été donnée pour qu’il n’y ait pas de rassemblement sur la place de la République. Mais comme en 2013 pour Gaza, rien n’a été fait pour en interdire l’accès, alors que les moyens existent. Si la loi doit être appliquée, qu’on le fasse.

Ce premier indice montre qu’il s’agissait d’un piège délibéré pour que cela dégénère et on verra dans quel but. Car, comme le retranscrivent plusieurs témoin, les manifestants étaient venus pacifiquement, pratiquant le sit-in, mais cela n’a pas empêché la police d’user d’une force disproportionnée pour dégager les manifestants. On peut notamment le voir sur les images ci dessous :

republique1

Après ce matraquage aussi inutile que musclé, la tension est montée d’un cran. Et on voit alors des images d’individus cagoulés qui attaquent la police, mais aussi des images d’un « service d’ordre » improvisé par les manifestants qui protège le sanctuaire de la République dédié aux victimes. Plusieurs questions se posent : Comment sont arrivés ces individus (il ne s’agit pas de nier la présence) et qui sont ils ?  Pour avoir pratiqué quelques manifestations, j’ai souvent vu la police laisser sciemment des perturbateurs agir pour que la situation dégénère afin de discréditer toute la manifestation. Parfois, on a même vu des éléments infiltrés (un ou deux suffisent) qui viennent allumer la mèche. Mais ne tombons pas non plus dans la paranoïa qui voudrait que tous ces individus soient de la Police. ces gens ne sont pas venus par grappe de 15 sans que l’on puisse les intercepter. J’ai vu la police bien plus zélée pour protéger des lieux autrefois, parole d’activiste.Pourquoi la Police a-t-elle aussi molesté et arrêté ceux qui protégeaient le site ? Sur les plus de 200 arrestations, il serait étonnant qu’il y ait beaucoup de casseurs, comme cela s’est vu lors des derniers cas de ce type. On ramasse ceux qui se trouvent là, qu’importe leur comportement. La justice tentera de faire le tri avec le peu d’éléments fournis, surtout s’il s’agit de comparutions immédiates.

Pour avoir observé comment la presse relate les manifestations, je ne suis pas étonné du traitement biaisé offert par France 2. Les équipes ont peu de temps pour filmer, viennent souvent en retard et elles étaient vraisemblablement parties voir la chaine humaine plutôt que la place de la République quand la police a commencé à oeuvrer. La télévision n’est arrivée à nouveau que lorsque cela avait déjà trop dégénéré. On voit pourtant encore quelques manifestants s’interposer pacifiquement une fleur à la main, reproduisant la photo bien connue de Marc Riboud « La Fille à la Fleur ». Il n’y a pas de baïonnettes mais la violence reste présente. D’autres images non télévisées montrent plus tard que la police ne fait rien pour éviter de piétiner les fleurs et bougies.

republique2

Ces informations qui contrebalancent la version officielle retranscrite servilement par l’envoyé spécial, nous aurions aimé les entendre. Ce n’est pas encore de la censure mais ça commence à y ressembler. Et sur ces éléments fournis à un public qui ne va pas voir ailleurs, tout le monde s’est offusqué des actions de ces méchants écologistes. C’est là que l’on voit le but de tout cela. Car les responsables écologistes n’ont eu d’autre choix que de condamner ces actes, sans chercher à montrer ce qui s’est passé. A partir de cela, on peut être sur que d’autres manifestations seront interdites ailleurs pendant la COP21. Bien d’autres le seront (comme les déplacements de supporters de football ) Circulez, il n’y a rien à voir… Alors que des solutions de conciliation et de maintien de l’ordre existaient pour que cette journée soit une fête pour la terre, tout a été fait pour qu’elle dégénère et ainsi que l’on divise un peu plus ce pays. Après les musulmans, c’est l’extrême gauche, l’écologie et la gauche du PS que l’on montre du doigt, tout en laissant s’installer les discours de haine dans l’indifférence quasi totale. Il fallait lire et voir les messages qui ont circulé sur les réseaux sociaux.

J’avoue ma honte de voir de telles manœuvres dans un pays qui persiste à afficher liberté, égalité, fraternité. J’avoue ma honte de voir l’information traitée de la sorte par de trop nombreux médias devenus des propagandes d’état ou de grands groupes. Nous ne sommes, heureusement, pas encore dans un état totalitaire, mais nous opérons un retour en arrière de plus en plus flagrant qui piétine non pas des bougies et des fleurs, mais la mémoire de tous ceux qui se sont battus et sont morts pour ces trois principes.

25 réflexions sur “France: L’autre fable de la République que l’on ne raconte pas

  1. Tu ne peux pas nier que des connards se faisant passer pour des militants venus manifester alors qu’ils étaient en cagoules/cachés ont saccagés les bougies and co.
    Après, comme dit ailleurs, manif interdite = pas d’organisateur, pas d’organisateur = des débordements prévisibles.
    Et les marchés de Nowel, qui rapportent des sous aux marchands et à l’Etat eux sont maintenus à Paris🙂
    Quand je vois « Cop21 », j’ai envie de gerber, vu que aucun accord ne sortira de bénéfique.

      1. Déjà à l’époque on avait protégé sciemment des provocateurs pour faire monter la sauce. Si tu n’a pas un organisateur qui voit arriver le truc, c’est mort. J’en ai vécu des moins médiatiques dans ce genre là

  2. Je ne suis pas « une spécialiste » des manifs mais j’en ai fait pas mal dans ma vie. Il arrivait que le Service Sécurité de la CGT réussissait à attraper ces « cagoulés » et oh stupeur… et rigolade : c’était des flics déguisés en agitateurs pour déglinguer l’objet de la manif.
    Hier, Place de la République est-ce que « ces cagoulés » n’en étaient pas ? C’est facile de faire 317 arrestations dans ces conditions. Hollande a voulu montrer « au Monde entier » ceux qui viennent parler d’écologie mais qui, à grand renfort d’avions, de voitures (pas hybride) qu’il ne s’en laissait pas conter. Des amis y étaient et les videos qui circulent ne sont pas des montages. Mais comme maintenant les policiers ont « carte blanche » en service ou pas….. là c’est la répression policière dont on dénonçait dans les années antérieures en France et dans les autres pays.

  3. on entre dans un flou qui n’est pas artistique mais emblématique, souvenir, souvenir::toute les dictatures démarrent sur ce schéma, on commence par mettre l’état d’urgence qui permet d’interdire tout et n’importe-quoi, les manifs selon des critères douteurs et répressifs, la police intervient car des casseurs ont perturbé celle-ci, on ne peut savoir qui ont ces casseurs, le gouvernement interdit tout et suspend les droits élémentaires – résultat nous sommes en dictature et tout devient possible là ce n’est que la phase deux , la prochaine arrive (la justice ne pourra dire qui sont les perturbateurs) …………

  4. merci, ..et de parler d’eux, ces manifestants, ces gens, familles même, alors de la planète bien sûr et forcément (!) si pas de l’émotion (l’eau coule sous les ponts, et n’en fait qu’à sa tête) qql brouette de vibration qui y ressemble, du sentiment ‘naturel’ éclabousse l’universel..
    des événements une proximité, choc, du drame acté, en devenir..

    je n’y étais pas, ni Paris ni parisien, (mais) la plupart des personnes foulant le pavé ce week-end, je parie d’une attitude toute paisible, sereine (ça m’évite de dire pacifique)
    non, je ne ferais pas parano, (malgré) certes de l’intox, de cette manipe jamais émoussée, ni belligérant (augmenter les rangs)
    /aussi à dire des flics sur les dents, la corpo plutôt, exagérément ? plus+ dans ‘on existe’ et on est l’ordre que de rouler des mécaniques (dommage)
    oui, tous ces ..j’allais dire ‘tous ces français’.. ces citoyens, collectivité, société, sont brassés, bousculés (les circonstances et aventures) âmes non reposées, plus épaisses que lourde, la fin de l’année..
    vivement les vacances ? une révo ? ni le temps de rêver..

    1. Oui c’est une clairvoyance que l’ensemble du FDG a. P. Laurent comme C. Autain … Peut-être avec moins d’emphase que Méluche.
      Valls annonce 2000 perquisitions, des saisies d’armes qui peut servir à un bataillon, des arrestations… bref …. Mais alors pourquoi au lendemain du 7 janvier il n’y a pas eu ce déploiement ? ça nous aurait évité le 13 novembre !!!

  5. Un autre témoignage de Julia

    « 29 novembre 2015 à Paris

    J’ai assisté à la chaîne humaine déployée entre Nation et République, dont voici quelques images en souvenir de cette belle initiative, à défaut d’avoir pu marcher.

    Puis je me suis dirigée vers la place de la République, vers 13h, et j’ai été surprise de constater qu’aucun barrage des “forces de l’ordre” ne soit mis en place pour nous empêcher d’y accéder. Peu de temps après on ne pouvait plus en sortir.

    Quant au déroulement des événements, selon ce que j’ai vu, ce sont les CRS qui ont ouvert les hostilités suite à un jet de chaussure (ne pas rire) en provenance de la foule. J’ai bel et bien aperçu les hommes en noir avec leurs cagoules — les « casseurs ». Niveau discrétion ils étaient bidons. A vue de nez il s’agissait d’une vingtaine de décérébrés, qui se sont mis à balancer tout et n’importe quoi en direction des CRS. Je n’ai vu aucun d’entre eux se faire arrêter et ils ont vite disparu.

    Par contre j’ai vu, à de nombreuses reprises, des militants pacifistes manger des coups de tonfa et se faire embarquer en masse… Lacrymos à gogo, grenades assourdissantes en-veux-tu-en-voilà, violences policières, arrestations arbitraires. »

  6. arrêtez de vous branler le cerveau on dirait que vous venez de découvrir une nouveauté, cela existe depuis la préhistoire les conflits entre tribus nous ne sommes ni plus ni moins qu’une bande de sauvages avide de pouvoir et d’argent, et celui qui me dira le contraire n’est qu’un faux cul.
    exprimez vous dans les urnes, ne votez pas pas cela vous prmettra de changer le monde bon courage!!!!!!

    1. (certes etc.) ..ça y est fini, basta & terminé la tripote.. (et) le cerveau ?!
      god ver domme nog ein twe, ..ça va en laisser de la-place ! (dispo etc.)
      (alors) j’vais aller couper & rentrer du bois, ..en cachette !

      1. 😀 la branlette peut être mais combien de personnes savent ce qu’est une manifestation et combien se souviennent de ce qu’ils doivent à ceux qui bravaient les interdits pour obtenir quelques acquis sociaux ?

      2. Bien trouvé… et bien dit Didier. Je fais partie de ceux qui ont bravé les interdits pour « conserver » les conquêtes sociales (je préfère conquêtes à acquis), ce que la génération d’aujourd’hui est nen train de perdre sans qu’elle s’en inquiète.

        On va voir ce que Macron & Badinter vont faire du Code du Travail et là la jeune génération aura intérêt à bouger

  7. même moi ! qui n’a jamais manifesté (si: 1972, « Us go home ! ») rien vendu, rien tracté, réunioné, collé, syndiqué, pavé & bastonné..
    /j’ai déjà fait mon coming out, en blog camarade (again: merci à eux)
    des regrets ?no, chacun son taf, aptitude: solidaire logisticien, hospitalier, sponsor, peu de compétence pour la polémique, dialectique (pas dit maïeutique) bref,
    ..même moi ! j’y sais depuis tout gamin: les conquêtes et les acquis sont au bout du fusil ! (expression) sans « la rue », camarade, on se pèlerait le jonc ! comme des cerfs, pire..
    la branlette avec des mitaines.. ouille ! et sans façon,

    je t’vois qu’ici Aurore (c’est pour ça que je viens.. vil flatteur !) zut, pas vraiment physionomiste.. (et) ils sont si nbx.. /à chaque bout de drame, conflit machin, ça roule & mécanique, y-savait tout, la raison Et la solution ! ..mais n’ont pas tort: à coup de bottes & schlagues, tu l’as ta put’.. de paix.
    aussi, tu me disais (et no comprendo) « t’es inscrit au..  » ..AT, ou WT, m’en rappelle plus, cé quoi ? Cheers

  8. Et les deux premières comparution immédiates (les seules?) confirment : Un individu un peu bourré qui a balancé une canette après avoir été « gazé » à la lacrymo mais qui n’était pas habillé en noir (c’est pour ça qu’on le repère, sic). Et une autre qui n’est condamnée que parce qu’elle est restée là et qu’elle n’a pas voulu qu’on prenne ses empreintes. Hum, où sont les vrais coupables, qu’il aurait été urgent de faire comparaître, justement ?

    1. Voilà ce qu’était ce dimanche avec des soi-disant « cagoulés, habillés de noir ». Les seuls qui étaient cagoulés, habillés de noir, bombes lacrymo, matraques…. étaient les CRS.
      Quant aux « bombers » eux, se sont exfiltrés aidés par les CRS…. Forcément s’en étaient qui s’étaient déguisés à quelques centaines de mètres de la Place

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s