france

France : Doit-on vraiment se glorifier du #MariagePourTous, comme seul succès du quinquennat ?


23 Avril 2013 : La France adoptait le « Mariage pour tous », ou mariage gay. L’establishment hollande voudrait rappeler cet évènement comme un marqueur de son succès dans ce quinquennat. Et si justement c’était le marqueur de son incompétence?

Il faut rappeler que contrairement à l’abolition de la peine de mort, la France de 2012 est plus divisée par le quinquennat Sarkozy, plus en crise, que celle du septennat Giscard en 1981. Mitterrand n’avait pas été élu contre Giscard mais parce qu’il y avait une vraie aspiration à des idées de gauche depuis le début de la cinquième république , alors qu’Hollande a été élu par rejet de Sarkozy, sans grande aspiration pour sa personne. Dans ce contexte de division du pays, d’électorat hétéroclite, il y avait besoin d’unité, de ne pas entamer par un sujet clivant. Le premier mauvais signal avait été de mettre comme premier-ministre un homme symbole d’un projet anti-écologique. Le deuxième fut le mariage pour tous.

Alors que dans de nombreux pays européens et anglo-saxons, le sujet avait été réglé plutôt rapidement et sans gros débat, la France va s’illustrer par la longueur du processus. Les débats vont trainer de manière ridicule et il faudra tout l’art oratoire d’une Christiane Taubira pour faire passer cela avec maestria, le moment venu. Sauf que la longueur crée le ressentiment, et le ressentiment la révolte. On se souviendra encore longtemps de la Manif pour Tous qui a cristaliséeà la fois le ressentiment par rapport à la crise économique que connaissait et connait encore la France et tant d’autres sujets revendiqués de manière hétérogène . On se souviendra de la place prise par des mouvements identitaires, religieux et extrémistes dans ces manifestations et les conséquences sont encore visibles dans les votes d’aujourd’hui .

Au point que des féministes et militantes LGBT ne voient pas dans cette loi, un succès éclatant mais plutôt une épine dans le pied de la république française. On peut remarquer que c’est symptomatique chez Hollande, mais aussi chez Sarkozy (loi sur le voile qui n’était pas sur le voile…) de lancer des sujets polémiques pour masquer d’autres difficultés ou passages en force. C’est aussi symptomatique dans toute sa carrière de vouloir diviser alliés et adversaires pour garder le pouvoir. Mais au fond, a-t-on réellement une avancée ? Le mariage est ancien, et une valeur souvent vue comme conservatrice. Le PACS avait déjà introduit des avancées mais en faisant la moitié du chemin et en créant de fait un pseudo statut intermédiaire donc inégal. Le but au fond n’est pas de parler d’amour ou de cérémonie, mais de reconnaissance des droits des époux et de leurs enfants vis à vis de la république, ce que le concubinage n’offre pas.

Mais plus grave encore, en faisant encore la moitié du chemin, la loi sur le mariage pour tous a mis sur la table des sujets comme la GPA (gestation pour autrui), sans aller très loin, de la même manière que sur l’Euthanasie. On crée des polémiques sans les refermer, comme des blessures qu’on laisserait pourrir. Et là, il ne s’agit pas de clivage droite-gauche puisque cela divise à l’intérieur même des partis. Pour moi, la question essentielle est dans la priorité donnée.

En montrant qu’il ne réglait pas d’abord les problèmes les plus importants pour les français mais aussi qu’il n’imposait pas sa décision, Hollande a fait alors une grave faute politique. Si symbole il y a, c’est d’abord celui là. On se souviendra par ailleurs d’autres sujets sur lesquels il a proprement reculé devant des foules moins importantes (écotaxe), ou d’autres où il tente aussi de diviser et d’embrouiller (déchéance de nationalité, loi sur le travail…). Il n’y a aucune gloire à tirer de tout cela et comme Sarkozy avant lui, mais aussi Pompidou et Giscard pour d’autres raisons,  Hollande ira rejoindre les présidents qu’on oubliera dans l’histoire. La loi sur le Mariage Pour Tous sera peut-être même plus une loi Taubira qu’une loi Hollande, celle-ci s’étant finalement plus battue que le président.

Une réflexion sur “France : Doit-on vraiment se glorifier du #MariagePourTous, comme seul succès du quinquennat ?

  1. S’en glorifier certinement pas vu la longueur des débats et comme tu le soulignes il a fallu Ch. Taubira pour en sortir « honorablement ».
    Je ne considère même pas que c’est une avancée surtout au XXIème siècle.
    Tu te rends compte quand même que ma génération était plus moderne et plus combative ??? la pilule, la liberté sexuelle, on s’en fichait que ce soit homo ou non .

    Et là , p…. on retourne au Moyen Age !!!! Franchement je suis sidérée

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s